Rechercher
  • Sylviane Ino

L’art de manager une équipe multiculturelle

Dans mon précédent article, j’évoquais, à travers les six dimensions d’Hofstede, les éléments culturels qui influent sur notre façon d’être au travail ainsi que notre conception du travail. Aujourd’hui, je vais aborder le métier de « manager d’une équipe multiculturelle »


Encadrer une équipe est un challenge passionnant et enrichissant. Certains ont des compétences innées pour ça, d’autres au contraire doivent apprendre à devenir des managers.


  • Pourquoi un management interculturel ?


5 continents, 197 pays*, environ 7 000 langues**... soit autant de façon de penser, d’agir et d’interagir avec les autres.


Avec la mondialisation, les choses changent ! Chaque salarié apporte avec lui les signes caractéristiques de son groupe social, ce qui modifie profondément l’environnement des entreprises. La mise en place d’un management interculturel au sein de l’entreprise devient donc primordiale pour gagner en efficacité et en réactivité.


Manager une équipe multiculturelle c’est reconnaître et prendre en compte les différences culturelles au sein de cette équipe, minimiser les impacts négatifs pouvant être occasionnés par les différences culturelles, améliorer les rapports entre les membres de son équipe et s’assurer d’un travail en cohésion au sein de l’équipe.


Un bon manager comprend ses collaborateurs et adapte efficacement son management à la particularité de chaque membre de son équipe !


Je vous propose de découvrir ci-dessous, les 6 compétences essentielles que doit avoir le manager d’une équipe multiculturelle :


(*) Le principal critère pour considérer un territoire comme un pays est sa reconnaissance par l’ensemble de la communauté internationale, notamment par l’Organisation des Nations Unies (ONU). L’ONU reconnait officiellement 197 pays dans le monde mais, Si on définit un pays par son identité culturelle, il y a plus de 320 pays dans le monde.

(**) Les dialectes ne sont pas inclus.


18 vues